L’ostéopathie animale est une approche de soin holistique qui vise à améliorer la santé et le bien-être des animaux en traitant les déséquilibres structurels et fonctionnels de leur corps. Cette pratique repose sur le principe que la mobilité et la flexibilité des tissus corporels sont essentielles pour maintenir la santé.

Principes et fonctionnements

L’ostéopathie est basée sur les quatre grands principes d’A.T. Still, qui sont les suivants :

La continuité de l’organisme : « Le corps représente une unité fonctionnelle : lorsqu’une fonction est lésée, les autres fonctions de l’organisme sont modifiées de façon à compenser la première lésion. 

La relation structure / fonction : La structure gouverne la fonction et le mouvement autorise la vie. Le système musculosquelettique du corps forme une structure qui quand elle est perturbée peut déclencher la mise en jeu de toutes les autres parties du corps. Cet effet peut être créé à travers l’irrigation et les réponses anormales des nerfs et dans l’apport du sang dans les autres organes du corps.

La règle de l’artère est absolue et universelle : L’artère ne doit pas être obstruée sinon la maladie en résulte. Je proclame ensuite que tous les muscles dépendent du système artériel pour les qualités comme la sensation, la nutrition, le mouvement et par la loi de réciprocité, ils fournissent la force, la nutrition, la sensibilité à l’artère elle-même. 

Le pouvoir général et spécifique de tous les nerfs doit être libre d’aller partout dans le corps sans les obstructions causées par un os mal placé, un muscle rétracté, raccourci ou étiré, un nerf, une veine, une artère. L’ostéopathie a pour but de favoriser la communication entre les différents organes et tissus. La circulation du sang doit être libre et les influx nerveux doivent se transmettre sans contrainte. »

Le potentiel d’auto-guérison :  Le corps de l’Homme est le drugstore de Dieu, et l’on y trouve tous les liquides : drogue, huile lubrifiante, opiacé, acide et anti acide et tous les remèdes qui lui ont semblé nécessaire au bonheur de l’Homme et à sa santé. Le sang est germicide et il faut chercher la cause, retirer l’obstruction et laisser le remède de la nature, le sang artériel, être le docteur. 

Le patient et non la maladie : considérer le patient dans son ensemble et de voir au-delà des symptômes de la maladie à principe de globalité

L’ostéopathe réalise un premier diagnostic dit d’exclusion, permettant d’identifier les symptômes et les signes d’alerte justifiant un avis vétérinaire préalable à une prise en charge ostéopathique de l’animal.

Si l’examen clinique ne présente pas de contre-indication à la prise en charge ostéopathique, le praticien établit un diagnostic fonctionnel. Cela consiste à identifier et hiérarchiser les dysfonctions ostéopathiques ainsi que leurs interactions afin de décider du traitement ostéopathique le mieux adapté à l’amélioration de l’état de l’animal.

Une dysfonction, aussi nommée lésion, correspond essentiellement à une altération d’ordre fonctionnelle d’une ou plusieurs structures.

Selon Still, une dysfonction est une restriction de mobilité partielle ou totale à même de conditionner la vascularisation et de perturber la fonction des neurones autonomes et somatiques du segment médullaire en rapport, avec toutes les conséquences neurovégétatives que l’on peut envisager à plus ou moins long terme, sur les fonctions viscérales correspondantes.

A cette notion, on peut ajouter celle de la globalité apportée par Evrard P. (2002), qui définit la dysfonction ostéopathique « comme un manque d’harmonie au niveau de la mobilité de tout élément conjonctif ».

Lorsque l’on réalise un traitement ostéopathique, on parle de manipulation, de correction ou de normalisation. L’objectif est simplement de permettre au corps de retrouver un état d’équilibre grâce aux manipulations, donc de permettre l’homéostasie.

En effet, l’homéostasie est un processus de régulation par lequel l’organisme maintient les différentes constantes du milieu intérieur. Le corps a les compétences pour élaborer et fabriquer ses propres substances pour lutter contre les maladies et les troubles toxémiques, cela dans un espace environnemental cohérent.

Applications

L’ostéopathie animale peut être utilisée pour traiter une variété de problématiques, notamment :

  1. Les Troubles Musculo-Squelettiques
    L’ostéopathie est souvent utilisée pour traiter les problèmes musculo-squelettiques tels que, les tensions musculaires, les problèmes articulaires et les dysfonctionnements vertébraux.
  2. Les Troubles Tissulaires
    L’ostéopathie est aussi utilisée pour libérer les points d’adhérences et défauts de mobilité au niveau des tissus, notamment des fascias.
  3. Les Troubles Digestifs
    Les ostéopathes animaux peuvent aider à soulager les troubles digestifs en travaillant sur les organes internes et en améliorant la circulation sanguine vers le système digestif.
  4. Les Troubles Respiratoires
    En favorisant la mobilité de la cage thoracique et en améliorant la respiration, l’ostéopathie peut être bénéfique pour les animaux souffrant de troubles respiratoires.
  5. Les Troubles Crâniens et cranio-sacré
    Les os du crâne et de la face sont reliés entre eux pour la plupart par des sutures et pour certains par de vraies articulations. Il y a bien présence d’une mobilité entre eux +/- importante, mais qui en cas de dysfonctionnement peut créer de réels troubles et répercussions sur tout le corps.
  6. Les Problèmes de Comportement
    Certains problèmes de comportement peuvent être liés à des douleurs ou à des tensions corporelles. L’ostéopathie peut contribuer à réduire ces problèmes en traitant la source sous-jacente.

Déroulement type d’une Séance d’Ostéopathie Animale

Une séance d’ostéopathie animale commence généralement par une évaluation complète de l’animal. L’ostéopathe observe le comportement de l’animal, palpe les tissus et effectue des tests pour identifier les zones de tension ou de déséquilibre.

Ensuite, l’ostéopathe utilise des techniques manuelles douces pour ajuster et réaligner les tissus et les structures du corps. Ces ajustements visent à restaurer la mobilité et à favoriser la guérison.

L’ostéopathie animale est une approche non invasive et sans douleur qui peut être utilisée en complément d’autres traitements vétérinaires. Elle est adaptée à une grande variété d’animaux, notamment les chiens, les chats, les chevaux, les bovins et d’autres animaux de compagnie.

Si votre animal présente des problèmes de santé ou de comportement, il est conseillé de consulter un ostéopathe animalier qualifié pour déterminer si cette approche peut être bénéfique pour lui. L’ostéopathie animale offre une approche naturelle pour aider les animaux à retrouver leur équilibre et leur bien-être.

Sur moi

Suivez-nous